Comprendre la déclaration de radiation d’une entreprise – Personne morale (M4) (Formulaire 11685*03)

La déclaration de radiation d’une entreprise est une étape cruciale dans la vie d’une société. Que ce soit pour des raisons économiques, stratégiques ou encore personnelles, il est important de connaître les démarches à suivre pour procéder à la dissolution et à la liquidation d’une personne morale. Dans cet article, nous vous présenterons le formulaire M4 (11685*03), qui concerne spécifiquement les personnes morales et les étapes à suivre pour mener à bien cette procédure.

Qu’est-ce que la déclaration de radiation d’une entreprise – Personne morale (M4) (Formulaire 11685*03) ?

Le formulaire M4 (11685*03) est un document administratif utilisé en France pour déclarer la dissolution, la liquidation et la radiation d’une entreprise auprès des autorités compétentes. Il s’adresse spécifiquement aux personnes morales, c’est-à-dire aux sociétés ayant une existence juridique distincte de leurs membres, comme les SARL, SAS, SA et autres structures similaires.

Ce formulaire doit être rempli par les représentants légaux de l’entreprise concernée lorsqu’ils souhaitent mettre fin à son activité. Il permet de transmettre aux organismes tels que le greffe du tribunal de commerce, l’INSEE ou encore l’administration fiscale toutes les informations nécessaires pour procéder à la radiation de l’entreprise du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et des autres registres publics.

Les étapes de la dissolution, liquidation et radiation d’une entreprise

La procédure de dissolution, liquidation et radiation d’une entreprise doit respecter certaines étapes clés pour être menée à bien :

  1. Décision de dissolution : La première étape consiste à prendre la décision de dissoudre l’entreprise. Celle-ci doit être prise par les associés ou actionnaires lors d’une assemblée générale extraordinaire (AGE). La décision doit être consignée dans un procès-verbal, qui servira de preuve lors du dépôt du dossier auprès du greffe.
  2. Nomination d’un liquidateur : Suite à la décision de dissolution, un liquidateur doit être nommé pour procéder aux opérations de liquidation. Il peut s’agir d’un des associés, d’un tiers ou même d’une personne morale. Le liquidateur est chargé de réaliser l’actif, apurer le passif et payer les créanciers.
  3. Déclaration de dissolution : Une fois le liquidateur nommé, il convient de remplir le formulaire M4 (11685*03) en y indiquant les informations relatives à la société (dénomination sociale, forme juridique, adresse du siège social), ainsi que les coordonnées du liquidateur désigné. Ce formulaire doit être signé par le représentant légal de l’entreprise.
  4. Dépôt au greffe : Le dossier complet comprenant le formulaire M4 (11685*03), le procès-verbal de l’AGE et les autres documents requis doit être déposé au greffe du tribunal de commerce compétent. Le greffier procède alors à la vérification des pièces et enregistre la dissolution de l’entreprise.
  5. Publication dans un journal d’annonces légales : La dissolution doit également être publiée dans un journal habilité à recevoir des annonces légales. Cette publication doit contenir les informations essentielles concernant la société, telles que sa dénomination sociale, sa forme juridique, son numéro RCS et le lieu du greffe compétent.
  6. Clôture de la liquidation : Une fois les opérations de liquidation terminées, le liquidateur convoque une nouvelle AGE pour approuver les comptes définitifs et constater la clôture de la liquidation. Un nouveau procès-verbal doit être rédigé.
  7. Déclaration de radiation : Enfin, le liquidateur remplit une nouvelle fois le formulaire M4 (11685*03) en indiquant cette fois-ci les informations relatives à la clôture de la liquidation. Ce formulaire doit être accompagné du procès-verbal de clôture et des autres documents requis. Le dossier est déposé au greffe, qui procède à la radiation définitive de l’entreprise du RCS.
A découvrir aussi  La mise à disposition en portage salarial : une solution flexible et sécurisée pour les travailleurs indépendants

Les conséquences de la radiation d’une entreprise

La radiation d’une entreprise entraîne plusieurs conséquences pour ses associés, ses créanciers et ses employés :

  • Pour les associés : La radiation met fin à leur responsabilité en tant qu’associés. Ils ne sont plus tenus de respecter les obligations liées à leur qualité d’associé, comme le versement des apports ou la participation aux décisions collectives. Ils récupèrent également leur part du boni de liquidation, c’est-à-dire le solde positif restant après le règlement des dettes de l’entreprise.
  • Pour les créanciers : La radiation signifie que l’entreprise n’existe plus juridiquement. Les créanciers ne peuvent donc plus exercer leurs droits à l’encontre de la société radiée. Toutefois, ils peuvent se retourner contre les associés si ceux-ci avaient une responsabilité illimitée au sein de l’entreprise.
  • Pour les employés : La radiation entraîne la rupture automatique des contrats de travail en cours. Les salariés bénéficient alors des indemnités légales de licenciement et peuvent prétendre aux allocations chômage si les conditions sont réunies.

En somme, la déclaration de radiation d’une entreprise – Personne morale (M4) (Formulaire 11685*03) est un document essentiel pour mener à bien la dissolution, liquidation et radiation d’une personne morale. Cette procédure doit être réalisée avec rigueur et dans le respect des étapes clés pour garantir une radiation conforme aux exigences légales et réglementaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*