Comment régler un conflit avec son avocat ?

Le rôle d’un avocat est d’assister et d’accompagner ses clients lorsqu’ils sont convoqués en justice ou encore de les aider à faire face à une situation conflictuelle avec un autre individu. Mais lorsque le conflit vous oppose à votre avocat, cela devient problématique. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour la résolution du litige avec votre avocat. Mais avant cela, il convient de découvrir les causes du litige entre un client et son avocat.

Les sources de conflits les plus fréquentes

Plusieurs situations peuvent générer un litige entre un avocat et son client. Parmi les plus fréquentes on retrouve :

  • Le montant et le mode de règlement des honoraires : ces deux éléments font partie des sources de conflits les plus fréquents entre un avocat et son client. Il est possible de contester les honoraires de votre avocat si vous trouvez qu’ils sont exorbitants ou encore s’ils n’ont pas été spécifiés dans la convention d’honoraires.
  • Le manque de professionnalisme : l’avocat doit exercer son métier avec diligence et professionnalisme. Si la responsabilité civile de ce professionnel est engagée, suite à un procès perdu d’avance ou qu’il ne présente pas à son audience.
  • Le non-respect des délais : la responsabilité civile de votre avocat peut être engagée si ce dernier ne respecte pas les délais la procédure. Le respect de ces délais fait partie des principales conditions de recevabilité de votre dossier auprès de votre juridiction.
A découvrir aussi  Saisie sur compte bancaire: tout ce que vous devez savoir

Les différentes solutions pour la résolution d’un litige avec un avocat

Si vous remarquez que votre avocat a manqué à certaines de ses obligations, plusieurs options s’offrent à vous pour y remédier. Il en est de même si l’avocat est incompétent dans l’exercice de ses fonctions. Peu importe la source du conflit, la meilleure solution est de trouver une entente à l’amiable. Pour cela, vous devez informer votre avocat de ce qui vous dérange et tenter de trouver une solution. S’il ne vous donne aucune suite, vous pouvez saisir un médiateur. Ce dernier vous sera d’une grande aide pour trouver une solution à l’amiable. Pour saisir le médiateur, vous devez remplir un formulaire en ligne ou lui envoyer un courrier postal. Si cette deuxième solution ne fonctionne pas, vous pouvez introduire une procédure auprès du bâtonnier.

Il est possible que la décision rendue par le bâtonnier ne soit pas en votre faveur, vous pouvez formuler une requête devant la Cour d’appel. Le délai maximum est d’un mois après la notification du bâtonnier. Notez que ce dernier dispose d’un délai de 4 mois pour répondre à votre demande. Une fois le délai passé, et que vous n’avez toujours pas de réponse, vous disposez d’un délai d’un mois pour la saisine du président de la Cour d’appel.

Pour éviter un conflit avec votre avocat, il est préférable de tout mettre au clair dès le début de votre collaboration. Notez que l’intervention d’un médiateur est soumise à plusieurs conditions. La saisine du bâtonnier et du président de la Cour d’appel, se fait par lettre recommandée.

A découvrir aussi  Le divorce à l'amiable en ligne sans juge : une solution rapide et économique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*