Peut-on s’opposer au mariage de ses enfants en France ?

Introduction

Depuis très longtemps, les parents ont une place primordiale dans la vie de leurs enfants. Leur influence est considérable et ils ont le droit d’intervenir si nécessaire, notamment lorsque leurs enfants prennent des décisions importantes, comme celle de se marier. Mais peuvent-ils s’opposer au mariage de leurs enfants ? Cet article tentera de répondre à cette question.

Les lois françaises sur le mariage

Les lois françaises sur le mariage sont assez strictes et ne permettent pas aux parents de s’opposer au mariage des jeunes. En effet, conformément à la loi, un jeune majeur a le droit de se marier sans l’accord parental. Les mineurs quant à eux doivent être autorisés par leurs parents ou tuteurs légaux pour pouvoir se marier. Cependant, même avec l’accord des parents, les mineurs doivent obtenir l’autorisation du juge avant de pouvoir se marier.

Les raisons pour lesquelles les parents peuvent s’opposer au mariage

Bien que les lois françaises n’autorisent pas officiellement les parents à s’opposer au mariage de leurs enfants, un certain nombre de motifs peuvent entraîner une opposition. Par exemple, si un jeune est encore mineur et que ses parents pensent que ce mariage ne serait pas dans son intérêt, ils peuvent demander une audience devant le tribunal et faire valoir leur point de vue.

La possibilité pour les parents de contester un mariage après sa célébration

Si un jeune est déjà majeur et qu’il a décidé malgré tout de se fiancer ou de se marier sans l’accord parental, ses parents n’ont plus beaucoup d’options. En effet, il n’est plus possible pour eux d’empêcher la célébration du mariage mais ils peuvent toujours tenter de contester son bien-fondé. Dans ce cas précis, ils devront apporter la preuve que ledit mariage est illicite ou que sa conclusion a été obtenue par frauduleuses manœuvres.

A découvrir aussi  En quoi consiste la procédure d’ordonnance pénale ?

Conclusion

En conclusion, bien que les lois françaises ne permettent pas officiellement aux parents d’empêcher leur enfant mineur ou majeur de se fiancer ou de se marier sans leur accord parental ou judiciaire, il existe certaines situations où ils peuvent tenter d’empêcher ou contester un tel acte. Il est donc important pour les parents d’être vigilant et attentif à ce sujet afin d’empêcher toute action qui nuirait à la vie future des jeunes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*